Simulation du mouvement rétrograde de Vénus

Observons attentivement le mouvement des planètes engendré par la révolution des engrenages sur eux- mêmes, lesquels engrenages sont “fixés” sur une grande roue. Cette grande roue (c’est un engrenage de 223 dents ) tourne également sur elle-même.

Rappelons que pour les Grecs, il y a plus de 2000 ans, le géocentrisme était le modèle selon lequel la Terre se trouvait immobile , au centre de l’univers…. Afin de rendre compte du mouvement erratique des planètes, Ptolémée a eu l’idée des épicycles, lesquels sont en quelque sorte implémentés ici comme on peut le voir sur cette vidéo. Notons toutefois que Ptolémée est un astronome du second siècle après J.C donc après cette machine. Faudrait-il penser que le problème technique était résolu avant sa théorisation par Ptolémée ?

Afin de bien saisir le système ingénieux mis en oeuvre, prêtons notre attention par exemple à la planète Vénus ( en gris clair) ainsi que le petit ergot coulissant dans sa barrette ( en bleu ciel ). Cet engrenage tournant sur lui- même va également, par un mouvement de va et vient, simuler le mouvement rétrograde de la planète Vénus. Il en ira de même pour toutes les autres planètes ( Mercure, Mars ,Jupiter, et Saturne)seules connues à cette époque. Mais également pour le Soleil vrai ( celui des cadrans solaires)

Concernant l’anomalie lunaire ( cycle anomalistique ), celle-ci fera l’objet d’un article spécifique.

Voir article ” Points forts conceptuels et technologiques du mécanisme d’Anticythère “

Pour une meilleure visualisation, choisissez la plus haute résolution HD, une vitesse de 0.5 ou 0,25 dans les paramètres youtube de cette vidéo et mettez en plein écran

Ci -dessous un lien expliquant le mouvement rétrograde

https://commons.wikimedia.org/w/index.php?title=File%3ARetrogadationExterieur.ogv

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *